Top

Blog : Comment choisir ses billets ?

Patrick, c’est quoi un billet ? En voici la définition de Dicoblog.Et maintenant, rentrons dans le vif…du billet !L’angoisse de la page blanche, ça existe aussi chez les bloggeurs. Et comme je l’ai rencontrée, voici ma méthode pour y remédier.J’ai constitué une liste de billets (posts in english) à traiter que j’alimente régulièrement. Allez, je vous fais confiance pour ne pas la divulguer, en voici un extrait :
  •  E-commerce : Faut-il sous-traiter sa logistique ? différence b to b, b to c.
  • Dictionnaire des business angels (b : business plan ; c : capital-risque ; r : rameau ; k : kawasaki ; l : love money ; p : pacte d’actionnaires – pitch – paris business angels; t : Tepa ; v : valorisation)
  • Faut-il être sur Twitter ?
  • Que penser de Google buzz ?
  • Embauche 1er salarié : chacun doit être très occupé, délégation/contrôle, profil différent du créateur, valeurs communes, comment le trouver, aides, expérience Juste @ Temps
Je m’autorise aussi à publier des billets sur l’actualité comme le fameux Touchez pas aux patrons ou le récent Concours de logo Juste à Temps.Au fait, moi qui ne suis pas (assez ?) fan de stats, je me suis amusé à regarder mes posts les + consultés. And the winners are…Top Posts
  1. Tréso positive = Besoin en fond de roulement négatif
  2. Qui suis-je ?
C’est encore le moment de les lire !Allez, si je ne vous ai pas (trop) gonflé, je vous dirai bientôt « Comment écrire un billet »A la prochaine.Patrick

3 Réponses à Blog : Comment choisir ses billets ?

  1. Celle qui vous observe. 17 février 2010 at 7:54 #

    Bjr,
    Un petit sujet pour réflexion.
    Ne pensez vous pas que les investisseurs abusent copieusement des porteurs de projet ?

    Reflexion de base :
    Un projet c’est 50% par l’idée et 50% par le financement.

    Constat !
    Porteur de projet apporte 50% par son idée et 20% en apport selon les attentes des invetisseurs. Ce qui fait donc 70% du projet total.

    CONCLUSION
    L’investisseur n’apporte que 30% sur le projet et en plus il réclame un maximum soit sur le travail, soit sur la rentabilité, soit par son comportement autoritaire pour certains.

    MORALITE :
    Ne pensez-vous donc pas que les invetisseurs se foutent du monde et qu’il ne sont en rien des anges mais bien des exploiteurs ?

  2. hannedouche 17 février 2010 at 18:46 #

    Bonjour cqvo,
    Le débat est lancé.
    Pour ma part, je peux vous dire que sur un investissement de 100 depuis 3 ans, j’ai perdu 60.
    En conséquence, je ne crois pas qu’il faille généraliser.
    Cordialement.
    Patrick

  3. Celle qui vous observe 21 février 2010 at 19:59 #

    Vous avez perdu sur un seul projet 60 ou sur deux projets 2X30 comme il me semble l’avoir lu sur ce blog ?
    Ceci dit, il faut généraliser car la logique présentée ne change pas.
    70 contre 30. (Soit 2X30 pour vous si je ne me trompe dans ma compréhension du blog. Dans ce cas, cela se confirme).

    Je ne généralise pas sur le « comportement autoritaire » auquel j’ai ajouté « pour certains ».
    Ni même pour le coté « exploiteurs » que je vous accorde à connotation générale et péjorative.
    Ce n’est qu’une image face à la logique présentée et non une attaque envers les anges dont j’apprécie le courage à prendre les risques du départ.
    Heureusement que vous êtes là. Et les autres du développement aussi.

    Ceci dit, j’apprécie beaucoup votre personnage par son coté très printanier et facétieux.
    Crdlt à vous Patrick

Laisser un commentaire