Top

Créateurs d’entreprise : Connaissez-vous Guy Kawasaki ?

Kawasaki, pas la marque de motos, mais Guy Kawasaki, vous connaissez ? Pas encore ? Alors il y a urgence à mettre en pratique ses conseils, surtout si vous envisagez de créer votre boite. J’avoue que je ne suis pas le genre à avoir des modèles dans la vie, mais devant Guy Kawasaki, je m’incline.Ok, ok, Patrick, but who’s that guy ? Allez, voici déjà sa photo

                                                                 

Sinon, si j’avais à décrire Guy Kawasaki en quelques mots, je le définirais comme un merveilleux guide pratique pour les entrepreneurs, pratiquant le parler-vrai et ne se prenant pas au sérieux. Mais rien ne vaut une bonne présentation wikipedia.Sinon, je ne résiste pas au plaisir de vous livrer en vrac quelques extraits de son livre La réalité de l’entrepreneuriat  que je viens de dévorer.
  • Plus il est long de créer une chose que personne n’a encore essayé de vendre, moins elle a de la valeur.
  • S’il vous faut plus de deux pages pour vendre une idée, c’est qu’elle n’est pas très bonne.
  • Si vous croyez que lever de l’argent constitue la parte difficile, vous aurez des surprises. C’est facile et amusant. Le vrai travail commence quand vous devez délivrer les résultats que vous avez promis.
  • Si vous divisez les prévisions par cent et ajoutez un an à la date de lancement, vous aurez une estimation à peu près juste de ce que peut faire une start-up sans prototype.
  • Les start-ups doivent éviter à tout prix de se trouver à court de trésorerie.
  • Concentrez-vous, par dessus tout, à faire en sorte que vos clients soient contents.
  • Sachez qui vous êtes et ayez l’humilité de comprendre que l’effort de se connaître est une entreprise sans fin.
  • Il est immoral de licencier les gens sans les aider à comprendre en quoi ils doivent s’améliorer et de leur donner la chance de le faire.
  • D’une manière générale si vous écoutez plus que vous ne parlez, l’ironie veut que vous serez considéré non seulement comme un bon interlocuteur, mais aussi comme une personne intelligente.
  • Franchement, il est bon pour une société d’avoir quelques empêcheurs de tourner rond.
  • Si votre budget ne change pas en cours d’année, c’est que vous êtes très clairvoyant ou idiot.
  • L’une des plus grosses erreurs qu’on puisse faire dans la vie est d’accepter ce qui est connu et de résister à l’inconnu. Il faut, en fait, faire exactement le contraire : défier le connu et étreindre l’inconnu.
  • Ma dernière réflexion pour vous est celle-ci : c’est, de loin, ma famille qui m’a apporté la plus grande joie.
Tiens, ça me donne des idées pour Juste à Temps et mon activité de business angel.Allez, je vous laisse retrouver Guy Kawasaki sur : Et si l’une ou l’un d’entre vous souhaite le livre La réalité de l’entrepreneuriat, je l’envois gratuitement (surlignages compris !) au premier qui en fait la demande. Trop tard, le livre est parti !A l’amorçage !Patrick

5 Réponses à Créateurs d’entreprise : Connaissez-vous Guy Kawasaki ?

  1. frederique DAVIS 18 juillet 2010 at 22:11 #

    Je suis tres interessee par lire ce livre…mais j’habite Miami..alors ok pour la participation pour les frais d’envois . Je le prends volontiers avec le surlignage, s’il est toujours disponible bien sur sinon ce n est pas bien grave j’essaierai de le trouver autrement !

    Merci a vous !

    frederique

  2. Stephane 19 juillet 2010 at 9:39 #

    Bonjour,

    On m’a parle de ce livre concernant la partie ‘Executive Summary’ très intéressante, je suis donc très intéressé par celui-ci, si toute fois votre offre tiens toujours. (idéal pour parfaire mon BP 🙂

    Bonne Journée

    Stéphane

  3. Assistant France Japon Australie 21 août 2010 at 23:17 #

    Bonjour,

    Sans vouloir amoindrir la valeur de l’ouvrage en question et de son auteur, j’ai vraiment l’impression que les citations livrées plus haut se retrouvent un peu partout dans des ouvrages similaires dédiés aux entrepreneurs en herbe.

    Il enfonce un peu des portes ouvertes, non?

  4. hannedouche 23 août 2010 at 8:28 #

    Vive le débat, « Assistant France Japon Australie » !
    Pour ma part, je trouve que Guy Kawasaki donne des conseils simples, sensés et applicables.
    Et n’hésitez pas à transmettre les votres.
    Cordialement.
    Patrick

  5. kredyty bez bik 16 septembre 2010 at 11:35 #

    The post is in reality the freshest topic on this registry related issue. I concur with your conclusions and will eagerly look forward to your forthcoming updates. Saying thanks will not just be enough, for the wonderful clarity in your writing.

Laisser un commentaire