Top

Entrepreneurs, investissez dans le travail, prenez des vacances

Bonne période que celle des fêtes de fin d’année pour traiter de la question des vacances et de l’organisation d’un startupper. Après la position sur ce sujet de Stéphane Castellani sur Le pense-bête du créateur d’entreprise pour ses vacances d’été, voici le témoignage de Youssef Rahoui dans le cadre de son intervention mensuelle pour My startup story™ Au fait, bravo Youssef pour la page sur Madmagz dans L’OBS !

À la veille d’un départ en vacances de dix jours, j’ai pensé qu’il ne serait peut-être pas inutile d’aborder le sujet du repos de l’entrepreneur. Madmagz a deux ans, mais cela fait trois ans et demi que je l’ai entrepris (l’avant lancement a été très laborieux : apprentissage) : j’ai donc deux ou trois idées sur le sujet.

Connais-toi toi-même

Quand on passe du salariat à l’entrepreneuriat, on connaît généralement une période de flottement quant à la gestion de son temps. L’entreprise fournit un moule : horaires, temps de pause, périodes de congés, etc. Entrepreneur, on se retrouve livré à soi-même. Du coup, les premiers temps sont décousus. Puis on trouve son rythme, qui n’est pas nécessairement celui que l’on vous a imposé durant des années. À chacun sa formule, mais l’entrepreneuriat, c’est déjà une opportunité unique de réfléchir à la façon dont on souhaite organiser son travail (donc son repos, car personne ne travaille non stop) pour le meilleur résultat possible.

Des journées structurées

Je suis un control freak : je déteste sentir que je subis les situations, ou qu’elles m’échappent. Mes journées sont donc planifiées. Voici une journée type : • 5h30-7h : veille (je suis du matin, je me lève à 5h sans réveil, frais comme un gardon : je réveille le réveil quoi, comme dirait Chuck) • 7h-7h30 : pause • 7h30-8h : organisation de mes tâches et de celles de l’équipe • 8h-9h : revue du travail de l’équipe + diverses relances e-mails • 9h-9h15 : stats site • 9h15-10h : calls équipe (on est en télétravail) • 10h-12h : rendez-vous ou travail • 12h-14h : pause (dont sieste*, à défaut de laquelle je suis improductif, c’est pourquoi je fuis les déjeuners d’affaires) • 14h-16h : marketing/business/communication • 16h-17h : revue du travail de l’équipe et des prestataires • 17h-19h : gestion de projet, specs, etc. • 19h-19h30 : réseaux sociaux, etc. • 19h30-21h : pause • 21h-23h : blogging et réseaux sociaux. Je suis sensiblement plus efficace ainsi et, autre avantage, l’équipe sent que c’est organisé et travaille mieux. Ceci est vrai pour moi : à chacun de trouver la formule, mais je croirais difficilement qu’on puisse être performant pour son entreprise – donc pas seulement pour soi mais pour son équipe, ses partenaires, ses associés, etc. – sans un minimum d’organisation de son temps.

Qui veut aller loin ménage sa monture

Le bien le plus précieux de l’entrepreneur, c’est je crois son énergie*. Sans énergie, on entreprend moins de choses car tout vous paraît une montagne, on se relève plus difficilement, on prend de mauvaise décisions car l’on ne va pas au fond des choses, on joue petit-bras car on ne se sent pas la force de triompher des obstacles, etc. Et puis aussi, l’énergie est communicative, elle recharge les autres ; c’est la moitié du charisme. À cette importance fondamentale de l’énergie, il faut ajouter que l’entrepreneuriat, contrairement à ce que les success stories de TechCrunch et consorts rapportent, c’est une course de fonds. Il faut tenir. Jour après jour. Hauts ou bas. De là l’importance du repos, qui permet de recharger ses batteries, de prendre du recul, de la hauteur, et de revenir renouvelé et frais. Là aussi, à chacun sa recette. Pour ma part, j’ai besoin d’un jour de repos par semaine, durant lequel je ne fais pas d’Internet. J’ai besoin de partir trois fois par an à la mer et au soleil pour un total d’environ vingt jours : l’hiver (dix jours), le printemps (cinq) et l’été (cinq). Sur ce, bonnes fêtes et… bonnes vacances !Merci Youssef  pour cette transparence. A propos,  ce serait bien que vous nous disiez si vous vous mettez complètement en off pendant vos vacances ou si vous maintenez le contact avec Madmagz. 

Le mot de la fin de Patrick

En complément de la conclusion de Youssef sur l‘énergie*, j’insisterai sur l’équilibre du créateur d’entreprise. Comme je l’ai écrit sur Equilibre et création d’entreprise, vous ne réussirez pas votre startup si vous n’êtes pas super équilibré(e). Et cela passe par une bonne connaissance de soi. A ce sujet, comme Youssef,  je pratique la sieste*; cela me fait une bonne coupure au milieu de journées de 17 heures consacrées à Juste à temps et Business Angel France. Au passage, la sieste, ce n’est pas ringard comme le met bien avant Mode Sieste.Dans l’attente de vos commentaires sur vos pratiques en terme de vacances et d’organisation, belles fêtes de fin d’année !

6 Réponses à Entrepreneurs, investissez dans le travail, prenez des vacances

  1. Nicolas 26 décembre 2011 at 13:00 #

    Bonjour Patrick,
    Quelle organisation !
    Ravi de voir que la sieste est l’un des maillons de ton équilibre énergétique, c’est tout à fait comme ça que je la considère.
    Tu as de la chance de te suffire de peu de sommeil et de te réveiller comme une fleur à 5h du matin… beaucoup de gens doivent t’envier.
    Joyeuses fêtes de fin d’année.

  2. StartupTn 31 décembre 2011 at 11:42 #

    Bonjour,

    Je trouve qu’il te manque 2 choses très importantes dans ton planning journalier:

    – Un peu du temps pour les activités sportives, nécessaires pour permettre à ton corps de supporter un rythme assez « intensif »

    – Il faut aussi consacrer un peu de temps pour la famille et les amis.

    Qu’est ce que t’en pense ?

  3. Youssef 1 janvier 2012 at 10:28 #

    @StartupTN

    Merci. Je ne fais pas de sport : je sais que je « devrais » mais je n’aime pas ça. Pour l’instant, je ne sens pas que cela me nuit. Mais, clairement, c’est à chaque entrepreneur de définir son temps et l’emploi qu’il en fait !

    Pour la partie perso, c’est le samedi, jour de repos, parfois un soir en semaine.

  4. Youssef 1 janvier 2012 at 13:33 #

    @Patrick,

    J’ai fait 30′ de web par jour, simplement pour m’assurer que des messages urgents ne restent pas bloqués dans ma boîte et pour un ou deux points avec des personnes de l’équipe.

  5. Thierry 1 janvier 2012 at 15:48 #

    Bonjour,

    Je me retrouve parfaitement dans ce descriptif : réveil de bonne heure et de bonne humeur (sans réveil) et sieste autant que possible. Il manque juste l’organisation au cordeau comme tu le décris Youssef.
    Que penses-tu de plages horaires « vides » pour gérer les impondérables.
    Et puis les vacances sont une nécessité pour recharger les batteries.

    Bonne année à tous.

  6. Youssef 1 janvier 2012 at 21:51 #

    @Thierry

    Oui, elles y sont mais je ne les ai pas marquées. Quand je planifie ma journée le matin, je réduis la journée d’1h-1h30 pour ces impondérables.

    Tous mes voeux !

Laisser un commentaire