Top

L’accompagnement des créateurs d’entreprise est-il utile ?

 Suite à mon billet Créateurs d’entreprise, faites-vous challenger !, voici le témoignage de Thierry PETRIS, que j’accompagne au sein de Réseau Entreprendre 93 depuis 18 mois.  Thierry est le créateur d’ OSE.Point de vue d’un créateur accompagnéChez Réseau Entreprendre 93, j’observe au sein de mon club de créateurs 2 catégories : ceux qui adhèrent et poursuivent avec assiduité leur accompagnement et ceux qui n’y trouvent pas d’intérêt et cessent rapidement. Loin de moi l’idée d’ériger un dogme mais je constate que ceux ayant bénéficié d’un accompagnement réussi s’en sortent mieux. Tiens essayons de savoir pourquoi !Comme j’ai pu le vivre, le porteur d’un projet de création, ou même d’une reprise, suit un parcours du combattant pour amener son projet à terme. Pendant toute cette phase de pré-démarrage, où il recherchera les financements, les partenaires et les conseils pour finaliser son projet, il sollicitera une multitude de personnes qui lui donneront de nombreux conseils plus ou moins avisés. Il aura à sa charge de faire le tri parmi ces conseils pour en tirer le meilleur parti. Puis quand le projet démarre, enfin, il se retrouve seul aux manettes à prendre des décisions et affronter des imprévus. Oui, je me dois d’insister sur ce point. Le démarrage d’une activité ressemble peu à ce qui était prévu sur le Business Plan. Pour une raison simple, c’est que le créateur (ou repreneur) se focalise dans son BP sur ses points forts en occultant ses points faibles. Et ces décisions importantes et ces imprévus peuvent rapidement détériorer la motivation du créateur et la surcharge de travail peut l’amener à faire de mauvais choix, voire pas de choix du tout.Lorsque le créateur (ou repreneur) est accompagné, son accompagnateur, qui aura connu les mêmes étapes des années auparavant, pourra lui permettre d’anticiper, de se poser les bonnes questions et surtout de prendre de la hauteur sur toutes les situations délicates rencontrées.Bien entendu, il faut respecter quelques règles simples pour que l’accompagnement soit agréable et utile à chacun. J’en citerai 7 : 1. L’accompagnateur prodigue des conseils mais ne décide pas à la place du créateur. 2. Tout peut être dit pendant l’accompagnement, dès lors que les remarques sont constructives. 3. Le créateur doit donner un maximum d’informations sur sa société pour que l’accompagnateur dispose d’une vision la plus précise possible de son environnement. 4. La fréquence des rencontres doit être régulière (mensuelle par exemple) et pas seulement au gré des envies. 5. Il doit y a avoir un feeling dans le tandem pour que les relations soient franches et amicales. 6. Il est préférable que l’accompagnateur soit en dehors du cercle social (famille, amis, client…) pour éviter toute interaction extérieure. 7. De même, il faut bannir les notions d’argent pour que l’accompagnement ne soit pas une obligation de l’un vers l’autre mais une envie commune du tandem pour la réussite du projet. Et j’entends alors certains me contredire en me rétorquant : « Mais où est donc le plaisir ». Je les renvoie vers le dernier étage de la pyramide de Maslow.Alors pour tous ceux qui auront l’opportunité d’être accompagné par un entrepreneur senior, n’hésitez pas, foncez. Et laissez vous challenger car la remise en cause permanente est utile à votre développement personnel, mais surtout contribuera à la réussite de votre projet.A tous bon courage et bonne chance.PS : L’accompagnement est aussi appelé « coaching » pour moderniser le terme avec une expression anglophone (n’en déplaise à Mr ALLGOOD ).Thierry PETRIS

2 Réponses à L’accompagnement des créateurs d’entreprise est-il utile ?

  1. Olivier Marone 19 avril 2010 at 21:52 #

    Bonjour Monsieur Hannedouche,

    Tout d’abord excusez moi de me servir de ce commentaire pour entrer en contact avec vous mais je n’ai pas trouver sur votre blog votre adresse e-mail.

    Je suis le responsable du site Envie d’entreprendre : http://www.enviedentreprendre.com

    Dans ma démarche de diffuser l’esprit d’entreprise dans notre pays et dans la continuité d’Envie d’entreprendre je lance le 3 mai le premier cas pratique de création collective d’une entreprise sur le net : Entreprise Story : http://www.entreprise-story.com

    L’idée avec Entreprise Story est de créer une entreprise de A à Z avec la participation des internautes, la 1er web-entreprise 2.0.

    Veuillez trouver ci-dessous un communiqué de presse qui espérons le répondra à toutes vos questions sur cette initiative entrepreneuriale.

    Je reste dans tous les cas à votre disposition.

    N’hésitez pas à « faire tourner ».

    Très cordialement.

    Olivier Marone

    Communiqué de presse

    Entreprise Story : le premier cas pratique de création collective d’une véritable entreprise sur le net

    Entreprise Story : le pitch

    Futurs créateurs, étudiants, cadres, experts, vous aller pouvoir avec Entreprise-Story.com participer pour la première fois via Internet à la création d’une entreprise de A à Z !! N’oublions jamais que tous ensemble nous avons toutes les compétences pour concrétiser n’importe quel projet.

    La première édition sera en ligne le 3 mai avec le « business plan » du premier projet aidé : le site internet entreprise-citoyenne.com, le Portail des initiatives citoyennes et durables initiées par les entreprises.

    En 10 étapes « Entreprise Story » vous permettra d’aider son créateur à créer une véritable société : services, stratégie, communication, tout est entre les mains des internautes.

    « Entreprise Story » est la première réalisation collective d’une entreprise sur le net, les connaissances, avis, suggestions, expertises et nouvelles orientations seront les bienvenues pour améliorer le projet.

    Entreprise Story : les étapes et les dates

    1/ Présentation du porteur du projet : du lundi 3 au mercredi 5 mai 2010

    2/ Présentation du projet : du jeudi 6 au lundi 10 mai 2010

    3/ Présentation des services : du mardi 11 au dimanche 16 mai 2010

    4/ Etude de marché : du lundi 17 au dimanche 23 mai 2010

    5/ Le plan marketing : du lundi 24 au dimanche 30 mai 2010

    6/ Le plan commercial : du lundi 31 mai au dimanche 6 juin 2010

    7/ Moyens mis en oeuvre : du lundi 7 au mercredi 9 juin 2010

    8/ Partie administrative et financière : du jeudi 10 au dimanche 13 juin 2010

    9/ Statut : du lundi 14 au mercredi 16 juin 2010

    10/ Trouver les premiers clients : à partir du jeudi 17 juin 2010

    Entreprise Story : le fonctionnement

    A partir du 3 mai, à chaque étape :

    – le porteur du projet entreprise-citoyenne.com donne son idée de base,

    – les internautes apportent leurs expertises, avis,

    – un chef de projet fais la synthèse,

    – le porteur du projet choisis les solutions qu’il trouve les plus adaptées et essaye de les mettre en place avec les internautes.

    Entreprise Story : comment suivre

    Le site : http://www.entreprise-story.com

    Le flux rss : http://feeds.feedburner.com/EntrepriseStory

    La page Facebook : https://www.facebook.com/pages/Entreprise-Story/103053539737213

    Qui, quoi ?

    Dans sa démarche de diffuser l’esprit d’entreprise dans notre pays le site Envie d’entreprendre lance le 3 mai la première réalisation collective d’une entreprise sur le net, les connaissances de chacun, les avis de tous sont les bienvenus.

    Monsieur Olivier Marone, responsable du site enviedentreprendre.com est également le porteur du projet de cette première édition d’Entreprise Story.

    Entreprise Story : les contacts

    Presse : Fadhila Brahimi – fadhila.brahimi@gmail.com – FB-Associés

    Organisation : Olivier Marone – maroneolivier@yahoo.fr – Envie d’entreprendre

    Entreprise Story : Documents

    En pièce jointe le « business plan » du site entreprise-citoyenne.com, premier projet aidé par Entreprise Story.

    Également en pièce jointe la bannière de cette 1er édition.

    Ci-dessous le code du logo de la 1er édition :

  2. C. berhault 23 avril 2010 at 9:27 #

    Oups, Pb technique dans la saisie de l’URL du site sur votre blog, nouveau message :

    Bonjour Patrick,

    Nous nous étions rencontré il y a quelques mois pour financer une société franco-américaine, l’opération est un succès, merci encore pour vos conseils.
    Je reviens vers vous afin de vous informer de l’existence d’une nouvelle entité partenaire (entité 100% Française : http://www.bde-iepg.fr ).
    Le capital étant ouvert à des « organisations » comme la votre, mais aussi très prochainement aux Internautes, vous pouvez contacter de ma part son fondateur : Renaud Veekman apiadopi@live.fr

    Cordialement
    C. Berhault

Laisser un commentaire