Top

Pratiquer le travail collaboratif

Ça y est, j’ai terminé le livre Wikinomics ou « Comment l’intelligence collaborative bouleverse l’économie » et « La collaboration intelligente est un levier pour réduire les coûts et co-créer avec ses clients et ses partenaires». J’ai particulièrement gouté ce passage :

« Pour participer à une communauté collaborative, il faut renoncer à tout régenter, apprendre à partager les responsabilités, pratiquer la transparence, bien gérer les conflits et accepter qu’un projet réussi ait sa dynamique propre. L’entreprise habituée à un fonctionnement hiérarchique a du mal à appliquer ces principes. Elle devra apprendre à construire la confiance, à honorer ses engagements, à évoluer sans cesse et à partager le pouvoir de décision avec les pairs. »   

Tiens, ça me rappelle mon parcours et mes pairs sont autorisés à se marrer J  

Je suis d’un naturel introverti, genre vieux loup solitaire et j’avoue que chez juste à temps, j’ai longtemps pratiqué le travail isolé !, même si j’avais des poussées d’ouverture suivies rapidement du facile « c’est moi le chef ». Et puis internet est arrivé, oh yé,  et j’ai compris qu’il fallait sortir de ma tanière. Pour compléter le tableau, la lecture de « La sagesse des foules » (https://fr.wikipedia.org/wiki/La_Sagesse_des_foules) a fini par me convertir. 

Et voici quelques exemples de mon utilisation du travail collaboratif :

·         Chez juste à temps, nous avons constitué un groupe Catalogue, composé d’un noyau dur de 3 personnes aux compétences et personnalités différentes. Et je peux vous dire, qu’à partir du moment où chacun se respecte, ça donne des super résultats et ça motive les participant(e)s.

·         La CRM : pour chaque contact (dans mon cas = prospect, business angel, start-up…), tous les évènements (rendez-vous, évolutions…) sont saisis et mutualisés. Ainsi, chaque membre du groupe partage les infos et apporte sa contribution.

·         Les hubs sur Viadeo. Sur celui consacré à la convivialité au bureau, nous allons co-écrire le « Dictionnaire amoureux de la convivialité » que je viens de lancer.  

 

Et je ne peux pas résister à mon côté professoral     en vous donnant quelques conseils :

  • Formez vos équipes au travail collaboratif ! Et oui, nous venons d’une culture pratiquant les « petites confidences entre initiés » et ce n’est pas facile de passer à la phase  « partage des infos pour tout le monde ».  Au passage, n’oubliez pas de montrer l’exemple !
  • Soyez transparents = Pas de mail en copie cachée ! Et distillez les mêmes infos à tous vos interlocuteurs concernés…sans inonder la terre entière !
  • Quand il y a débat, organisez des réunions d’échanges et non une suite de 99 mails ayant pour objet « re-re-re-re… : décision à prendre« 
  • Créez et réunissez sur la toile, au café du coin…des groupes de travail informels et évolutifs en fonction de votre actualité et de vos centres d’intérêt du moment.

 

Au fait, j’adore aussi apprendre et j’aimerai que l’1 d’entre vous me conseille un bon logiciel de travail collaboratif ? ça pourrait même faire l’objet d’un investissement pour le business angel que je suis !  

Et qui veut le livre Wikinomics ? 1er à demander, 1er servi… Livraison juste à temps garantie !

 

Cordialement

Patrick

Une Réponse à Pratiquer le travail collaboratif

  1. Guillaume 23 février 2010 at 12:25 #

    J’aimerai bien lire votre livre sur le travail collaboratif, c’est très en vogue et bien que le concept ne soit pas récent, ses applications sont de plus en plus concrètes, Merci 😉

Laisser un commentaire