Top

Que penser de l’auto-entreprise ?

En bon français, au lancement de l’auto-entreprise en 2008, j’avais trouvé tous les maux à ce nouveau mot dont on nous rabache les oreilles : auto-entrepriseConcurrence déloyale, entreprise au rabais… A l’heure du bilan, je reconnais bien volontiers que j’ai manqué de vision. L’âge et le recul aidant, j’ai commencé à percevoir les avantages de ce nouveau dispositif : notamment l’évolution de la mentalité française sur l’Entreprise, sans oublier la diminution du travail au noir.Après avoir craché dans la soupe, il est temps que je me rattrape en contribuant au débat. Voici donc 2 idées pour apporter ma pierre à la maison France :– patrons, drh, encouragez votre personnel à créer leur auto-entreprise : beaucoup en ont envie, et ainsi ils vont développer leur culture entrepreneuriale et probablement leur efficacité.–  monsieur le ministre de l’éducation nationale, mettez au programme de la 3e la création par chaque élève de son auto-entreprise. Je ne sais pas si monsieur Aschieri sera d’accord, mais rien que le débat créé à cette occasion fera avancer l’entrepreneuriat en France. Au fait, j’y pense, je pourrai offrir un kit auto-entreprise à mon fils Guillaume pour son prochain anniversaire.Et pour terminer, un conseil pour les auto-entrepreneurs de France et de Navarre : sachez fixer vos prix de vente grâce au collector Le juste prix ; ça vous évitera de vous planter en cassant les prix et ça vous permettra de faire des bénéfices aussi utiles dans une auto-entreprise que chez Juste à Temps Cordialement.Pat’ethik
Pas encore de commentaires.

Laisser un commentaire