Top

Réussissez votre Elevator Pitch

Au sein de Paris Business Angelsnous avons mis en place les « elevator pitch » pour sélectionner les porteurs des projets que nous allons instruire. Chacun dispose de 5′ (montre en main !) pour se présenter et de 5′ pour répondre aux questions (s’il y en a…). Nous rencontrons 10 à 12 entrepreneurs toutes les 2 semaines et j’ai déjà assisté à + de 200 pitchs. Aussi, je profite de cette expérience pour transmettre quelques conseils aux futur(e)s participant(e)s.

Voici tout d’abord un aperçu des erreurs les + fréquentes que j’ai constatées :

  • 7 fois sur 10, l’invité(e) commence par « j’ai pas beaucoup de temps, aussi je vais être bref »…
  • L’orateur (Maxime, tu te reconnais ?) reste en apnée et finit les 5′ du pitch proche de la syncope. 
  • Dans un bon tiers des cas, la valorisation de l’entreprise n’est pas mentionnée.
  • Au bout des 5′ syndicales, l’auditoire ne comprend toujours pas en quoi consiste le projet. Si, si, ça arrive !
    Et maintenant, place aux conseils :
  1. Répétez votre pitch. Quelques jours avant, réunissez vos proches, faites-vous challenger et vérifiez que vous tenez en 5′.
  2. Faites comprendre tout de suite en quoi consiste votre projet. Donnez des exemples et expliquez le modèle économique.
  3. 4 ou 5 slides maxi…sinon ça va pas le faire !
  4. La Valo et le % proposé sont indispensables.
  5. Rajout du 21/10/2011 : Mettez vos chiffres en gros sur vos slides.
  6. Soyez proche de votre auditoire; n’oubliez pas que ce sont vos futur(e)s associé(e)s.
  7. Et suscitez les questions en sachant que + il y en a, meilleur c’est.
En attendant de vous écouter lors d’un prochain pitch, je vous recommande la lecture de « L’art de se lancer : Le guide tout terrain pour tout entrepreneur« de Guy KAWASAKI. Cordialement.Patrick

2 Réponses à Réussissez votre Elevator Pitch

  1. stef_looknbe 24 novembre 2010 at 19:47 #

    Merci pour le temps passé à rédiger ces conseils. Très clair et helpful.

  2. Guillaume 17 août 2012 at 14:13 #

    Bonjour,

    Je me permets d’intervenir sur la définition de l’elevator pitch. Comme son nom l’indique, il doit pouvoir tenir en un voyage d’ascenseur soit plus ou moins 30secondes. On attribue d’ailleurs son origine à Steve Jobs (encore lui) qui donnait à ses ingénieurs le temps d’un trajet d’ascenseur pour lui raconter sur quoi ils travaillaient et l’état d’avancement, si ça ne lui plaisait pas, il le virait: On appelait ça se faire « Steved ». Sympa le gars!

    En dehors de ça, vos conseils sont très vrais! J’insisterais aussi sur la présentation de support du pitch qui ne doit être qu’un support au discours et non le remplacer. Je conseille d’ailleurs, même si vous allez me qualifier d’Apple addict, l’utilisation de Keynote couplée avec une banque d’icônes comme thenounproject.com et de privilégier la simplicité d’un message unique plutôt que l’accumulation de bullet-points (connue aussi sous le nom de powerpointite aiguë).

Laisser un commentaire