Top

Startup : comment recruter son premier salarié ?

Suite à l’article de Stéphane Faut-il payer ses salariés dans une startup ? vous êtes nombreux à mettre en avant la difficulté de recruter ses premiers collaborateurs dans une jeune pousse. Voici donc l’article de Mathieu Lhoumeau, le talentueux créateur avec Florian Parain de Contract Live.  

Florian Parain et Mathieu Loumeau – Contract Live

Tout entrepreneur rêve du jour où il recrutera son premier salarié. La création d’une entreprise demande beaucoup de travail, le temps devient précieux. Le tout premier employé est alors une bouffée d’oxygène…. Ou tout du moins, il devrait l’être. Ce n’est malheureusement pas toujours le cas : une erreur peut vite arriver et vous coûter de l’argent ou l’ambiance de votre start-up.

Voici 3 conseils made in Contract Live pour bien réussir votre premier recrutement.

1/ Définissez le poste essentiel

Le plus difficile est de définir le poste clé. Il y a tellement de choses à faire ! Ceci est pourtant l’étape la plus importante du processus de recrutement. Prenez le temps d’analyser les activités essentielles au développement de votre start-up, de définir vos priorités, et d’identifier le poste approprié. Dans 80% des cas, comme ce l’était pour Contract Live, c’est le commercial.

2/ Sachez où trouver les bons candidats

Vous avez plusieurs options : les plateformes de recrutement telles que LinkedIn, Kap’Stages, letudiant.fr ; votre réseau ; et votre réputation. Les annonces peuvent rapporter beaucoup de candidatures, mais celles venant de connaissances ou de job forums s’avèrent  bien meilleures. La solution à privilégier : entretenir l’image de votre entreprise sur le long terme. Les candidats viendront d’eux-mêmes.

3/ Identifiez la bonne personne

La bonne personne, c’est des compétences plus le bon état d’esprit. Choisissez judicieusement car vous allez passer 12 à 14 heures à travailler avec cette personne chaque jour. Vous perdrez tous les deux la tête si le feeling n’est pas bon. Ne prenez pas le risque d’embaucher le mauvais candidat. Les gens parfaits pour le poste existent. Si vous avez un doute c’est que ce n’est pas la bonne personne. Vous perdrez moins de temps à enchainer les entretiens qu’à enchainer les formations.Les mots clés d’un bon recrutement à la Contract Live : priorisation, communication, et intuition. Bonne pêche !Merci, Mathieu.

A propos de Contract Live

Contract Live aide déjà 250 entreprises dont Free et Thomas Cook à améliorer leur sécurité juridique et à réduire leurs coûts en informatisant le suivi de tous leurs contrats (alertes échéances par email ou SMS, fiches de synthèse, moteur de recherche, contrathèque numérique), le tout sans installation et sans engagement. 

Le bonus de Patrick en 4 mots-clé

  • Timing : dans votre entreprise, il est primordial que chacun soit bien occupé. Donc, même si vous avez plein de choses à faire, attendez d’être surbooké et bétonnez votre organisation avant d’embaucher.
  • Statut : soyons clair, l’idéal n’existe pas. L’important est d’être bien d’accord entre l’entrepreneur et le collaborateur au moment de la signature du contrat. Pour ma part, j’avoue qu’après avoir embauché plus de 20 collaborateurs en CDI chez Juste à temps, je constate à regret que ce type de contrat est extrêmement contraignant pour l’employeur. En effet, les ruptures, même amiables, coûtent la peau des fesses. A ce sujet, suivez de très près vos périodes d’essai (avec Contract Live) et si vous avez le moindre doute, STOP. Donc maintenant je m’adapte en recrutant également des stagiaires, des CDD et je fais plus appel à la sous-traitance ou aux free lance…tout en essayant de ne pas profiter de leur précarité. Ceci étant, je le dis haut et fort, les contraintes sociales en France sont un frein majeur à l’embauche. Pour moi, c’est impossible de respecter les lois sociales dans une startup en France en 2011. Dommage, non, à un moment où il y a près de 3.000.000 chômeurs ! 
  • Rémunération : ne passez pas en force en profitant d’une faiblesse passagère (chômage…) d’un(e) candidat(e). Prenez le temps de négocier, car tôt ou tard, votre collaborateur sera frustré.Et ne misez pas sur des personnes prêtes à faire un gros effort financier au début. Vous serez au taquet et n’aurez plus de marge de maneuvre pour des augmentations. A l’inverse, recrutez des jeunes talents : vous aurez ainsi une bonne capacité à faire évoluer les salaires de celles et ceux qui le méritent.  
  • Délégation : la capacité d’autonomie du premier collaborateur est cruciale; clairement, vous n’aurez pas beaucoup de temps à lui consacrer. A ce sujet, dans la série « la confiance n’exclut pas le contrôle » mettez dès le début en place un reporting simple comme je le fais chez Juste à temps avec le CRM.
Bonnes embauches !  

10 Réponses à Startup : comment recruter son premier salarié ?

  1. La réussite clé d’une startup c’est la qualité de son équipe et seulement la qualité de son équipe. Tous vos efforts doivent porter là-dessus. Pas de petites économies, pas de compromis, entoure vous des meilleurs.
    je vous invite à lire cela aussi : https://www.altaide.com/un-recrutement-de-haut-niveau-au-coeur-de-tous-les-grand-succes-du-web/

  2. Anne-Sophie Bousset 19 décembre 2011 at 12:06 #

    Bonjour M Froissant, nous sommes tout à fait d’accord ! La croissance et le succès d’une entreprise dépendent de ses employés. Merci pour le lien !

    Anne-Sophie Bousset
    Chargée de communication chez Contract Live

  3. Laurent RODRIGUEZ 20 décembre 2011 at 10:35 #

    Bonjour,

    Le recrutement est une action forte de sens pour l’entreprise et stressante pour le managementr d’autant plus pour une start-up ou chaque personne compte. A l’inverse d’une organisation pléthorique ou les manquements des uns peuvent être compensés par les résultats des autres.
    Il est donc important de ne pas se tromper, notamment lors des premières embauches… Pour ne pas se tromper, il faut donc déjà savoir ce que l’on cherche et bien l’identifier.
    La réalisation d’une fiche de poste couplée par une description de profil est donc indispensable pour réussir !

    Reste après à choisir les bons canaux de communication… Et là pour réussir un seul conseil faites « feu de tout bois », c’est-à-dire utiliser tous les outils à votre disposition : annonce, CVthèque, réseau, forum, relationnel… C’est en multipliant vos lignes que votre pêche aura le plus de chance d’être miraculeuse !

    Mais le sourcing n’est que la partie visible de l’iceberg du recrutement, reste à bien choisir, à intégrer et former votre collaborateur… Et là pour réussir un seul conseil, faites appel à un professionnel, car bien recruter c’est-à-dire bien évaluer cela ne s’improvise pas !

    Au plaisir d’échanger avec vous

  4. Anne-Sophie Bousset 21 décembre 2011 at 16:00 #

    Bonjour M Rodriguez, merci pour votre commentaire !

    En effet, il reste beaucoup de travaille après les entretiens et l’embauche. Je ne suis pas sure qu’un professionnel soit nécessaire dans tous les cas par contre. Il faut surtout être conscient de ses limites et ne pas se faire d’illusions.

    Anne-Sophie
    P.S. : je trouve votre blog très intéressant ! Avez-vous un article au sujet de l’intégration d’un nouvel employé ?

  5. Laurent RODRIGUEZ 21 décembre 2011 at 19:12 #

    @ Anne-Sophie,

    Merci de votre avis positif sur mon blog… Je n’ai pas le souvenir d’un article sur l’intégration, mais j’ai certainement dû l’aborder une fois ou deux… C’est une partie essentielle dans le recrutement et bien souvent source d’échec si cette partie inétgration n’est pas préparée et accompagnée !
    Par contre sur l’appel à un professionnel, pour ma part j’en suis convaincu, recruter ça ne s’improvise pas, c’est un métier… Et l’amateurisme dans ce métier lui fait d’ailleurs bien mauvaise réputation !

    Au palisir de vous lire

  6. Anne-Sophie Bousset 3 janvier 2012 at 11:11 #

    Il est possible que vous ayez raison Laurent ! En tant qu’amateur, il est si facile de sous-estimer la difficulté d’une tâche. Cependant, je trouve que l’apprentissage de nouvelles compétences est un des plus grands attraits de l’entrepreneuriat. Je ferai de mon mieux de bien apprendre les leçons mises en avant sur votre blog.

    Au plaisir de vous lire

  7. Laurent RODRIGUEZ 3 janvier 2012 at 12:41 #

    @ Anne-Sophie,

    Apprendre… C’est le nerf de la guerre, pour se développer et acquérir de nouvelles compétences… Mais pour apprendre, il faut savoir se faire accompagner.
    « … Le Maître est essentiel à l’Elève et l’Elève est essentiel au Maître… » dixit Maître Po de la série « Kung-Fu » ;)… Je plaisante, mais si vous souhaitez bien apprendre, je vous conseille de le faire auprès d’un professionnel qui vous donnera les bonnes méthodes et bases pour bien recruter !

    A bientôt, pour d’autres conseils de Maître Po 😉

  8. Anne-Sophie Bousset 3 janvier 2012 at 14:52 #

    Merci pour vos conseils Laurent ! Je pense que les autres lecteurs en ont bien profité aussi !

  9. Japply 19 juin 2016 at 16:06 #

    Faut-il donc privilégier un profil junior ou tout de suite quelqu’un de plus expérimenté mais qui demandera par conséquent une rémunération plus élevée ?

  10. Patrick Hannedouche 15 juillet 2016 at 12:36 #

    Désolé pour le délai de réponse, mais je n’ai pas pu joindre l’auteur de l’article.
    Bien que chaque situation soit unique, je vous conseille de prendre en compte les points suivants avant de prendre votre décision :
    – la compétence recherchée : est-il nécessaire d’avoir une personne expérimentée ?
    – l’autonomie : il est important que votre 1° salarié ne vous pompe pas tout votre temps.
    – le réseau : si vous êtes dans une course de vitesse, recrutez un profil senior qui vous ouvrira les portes.
    – la complémentarité : surtout, ne recrutez pas votre clone. C’est confortable mais ça ne vous fera pas progresser.
    – la compatibilité : si le fit n’est pas bon, stop.
    – le challenge : surtout recrutez une personne plus compétente que vous dans ses domaines d’activité.
    Sinon, si vous n’avez pas les moyens de payer en salaire un senior, la cession de parts peut être une solution.
    Bonne décision et bon recrutement !

Laisser un commentaire